Comment expliquer la journée de la mémoire aux enfants

Le 27 janvier est célébré le Jour du souvenir. Cet événement international rappelle les nombreuses victimes de l’Holocauste par les nazis, libérées des camps de concentration par les troupes soviétiques. La découverte d’Auschwitz a montré à la population le la dure réalité de ces camps de la mort: travail forcé, mauvais traitements, instruments de torture et tant de souffrances.

“L’Holocauste est une page du livre de l’humanité dans laquelle nous n’aurons jamais à enlever le marque-page de la mémoire.”

Impossible d’oublier tant de souffrance et tant de méchanceté de la part de l’être humain envers les autres. Il faut se souvenir avec le coeur dans la main et, malheureusement, même si ce n’est pas ainsi, l’humain est capable d’exercer la méchanceté envers un autre homme. C’est pourquoi c’est important approcher leurs enfants à ce sujet délicat: nous, les parents, devons être en mesure de le traiter en expliquant avec douceur la raison de cette récurrence et ce qui est réellement arrivé à ces personnes.

JOUR DE LA MÉMOIRE: COMMENT EXPLIQUER SA SIGNIFICATION POUR LES ENFANTS

Nous ne devons pas les jeter immédiatement dans la réalité qui existait et existe encore de nos jours, mais leur faire comprendre qu’à l’avenir, ils devront être des hommes qui ne sont pas voués à la guerre et à la violence, mais à la vie tranquille et, surtout, à la vie avec des hommes de toutes nationalités ils sont. Ils doivent apprendre un respecter les autres, indépendamment de la couleur de la peau, de la religion et de l’orientation sexuelle.


La violence de l’être humain n’a jamais cessé et nous devons apprendre à nos enfants à mieux faire face à ce monde maudit.
Laissez-nous leur apprendre que ce n’est pas seulement le violence physique à faire mal, mais aussi le psychologique.






Afin de nous rappeler ensemble le jour du Souvenir, il est impossible de ne pas laisser vos enfants regarder le film “La vie est belle “. Benigni, en tant que comique, essaie de cacher la réalité des faits à son fils, de le protéger et de garder le sourire pour le bonheur de son enfant. Un autre film à regarder est “L’enfant en pyjama rayé”, dans lequel un enfant allemand et un enfant juif, à travers un fil de fer barbelé, nouent une amitié profonde.


Pour les orienter vers la lecture, par contre, on pourrait passer au livre “Le journal d’Anne Frank”. Le livre est un petit journal de la petite fille Anna dans lequel elle raconte l’histoire de sa famille de réfugiés à Amsterdam, à l’abri des nazis. Beaucoup de livres abordent ce thème, à la fois pour les plus petits et les plus grands. Bien entendu, tout dépend aussi beaucoup de l’âge. Des livres, des poèmes et des films peuvent certainement être très utile dans des cas comme ceux-ci!